Catégories
ANALYSES

SCÉNARIO DE TYPE ITALIE OU SINGAPOUR ?

Pandémie globale (110 pays – 6 continents) – officiellement depuis hier (OMS)

A. Incidence Monde : avec gradient historique “Chine – Ouest” 

1. Pandémie globale (110 pays – 6 continents) – officiellement depuis hier (OMS)

2. Dashboard : 5,3k nouveaux cas par rapport à hier soit 17% de plus qu’hier (4,5 – 4,3 – 3.7 – 4) dont ⅔ venant d’Europe de l’Ouest et 20 % d’Iran

3.Visualisation géographique : “Daily Map D19”  – 2 pôles actifs (Europe, Moyen-Orient) et un peloton potentiel (Scandinavie, Etats-Unis)

4. Analyse chronologique  : Daily graph (D45) : “Le moteur est passé à l’Ouest”

– Vision globale

– Vision sur les pays à forte dynamique : tendance évolutive des pays à l’Ouest (en opposition à la dynamique à l’Est : Chine – HK – Japon – Singapour suite à différentes approches) 

– Noter que la Chine vient d’envoyer un millier de ventilateurs et 2 millions de masques en Italie !

B. Prévalence monde 13/03/2020 : 52k patients dont 38k hors Chine et 14k en Chine

1. Visual Daily Dashboard (D 45) : 4 pôles historiques (Chine, Corée, Iran, Italie) et 2 encore actifs (Europe de l’ouest, Moyen-Orient)

– Prévalence actuelle globale : Europe (+/- 50% des cas actuels) – Chine (25%) – Coree (14%)

C.  “Crash test”: Le cas français (mais raisonnement similaire pour tous les pays)

– Un des deux véritables enjeux (en plus de l’économique) sur des pays à sous-capacité hospitalière (Afrique, Indes, Indonésie…).

– Avec mon collègue le Dr Bachir Athmani nous évaluons tous les jours un système de santé / afflux massifs potentiels de patients dont 15% présenteront des formes sévères nécessitant l’hospitalisation et 5% un sejour en reanimation médicale pendant +/- 2 semaines.

– Ainsi les différences observées en terme de létalité (nombre de décès / nombre de patients diagnostiqués) de 1 à 5 entre Wuhan (5% initialement) et Shanghai (0,9%) sont avant tout dûes à un afflux massif de patients dans les Hôpitaux déjà en surcapacité (cas actuel en Italie du Nord).

– Par suite, l’objectif est d’éviter cette surchauffe de nos structures d’accueil : nous avons effectué les calculs et cela donne le résultat suivant pour la France : 5 000 lits de réanimation (+/- aux standards internationaux : 0.7 /10.000 individus) dont au moins ⅓ de lits de réanimation non infectieuse et séparés (cf. infarctus, AVC,…) soit 3 300 lits disponibles pour le Covid. A un taux de 5% de cas, cela donne un nombre de cas déclarés biologiquement de : 3.300 x 20 (1 malade sur 20 diagnostiqués) = 66.000 patients. Nous avons encore de la marge (2.2 k actuellement) mais avec un temps de doublement de 3 jours, cela nous amène à une donnée clé = 5 temps de doublement (70.4k) = 15 jours (26 mars) et ainsi vous pouvez apprendre à  “penser comme un décideur”.

– D’où l’objectif de tout faire pour éviter ces 66k cas diagnostiqués biologiquement et en terme de prévention de venir le plus tôt possible (avec des arbitrages politico/économiques : élections, coût économique de 3 semaines de gel…).

Healthcare system capacity

D. France / J7 = “Vivre avec” : Quel scénario, Italien ou plus limité ?

1. Incidence : + 372 nouveaux cas par rapport à hier (203/177/336/190/138/73/21)

2. Prévalence : 2 281 cas diagnostiqués par test biologique (1734/1412/1126/949/613/423/285)

– Soit grosso modo 1 personne sur 32.000 (= 2.2/70.000) sans compter les cas non encore diagnostiqués biologiquement.

3. Analytique  : “Gradient Est – Ouest “ & réponse au cas par cas et au jour le jour

– 6 importants foyers ou “zones activement touchées”  : l’Oise, le Haut-Rhin, la Haute-Savoie, le Morbihan, la Corse et la ville de Montpellier.

4. Et demain ?

– Doublement des cas observés : tous les 3 jours. A priori, nous nous dirigeons plutôt vers un scénario type Hubei, Corée, Italie, plutôt que HK, Singapour…

– Noter la part historique pour ces deux dernières Villes-États qui avaient énormément souffert du Sars en 2003 et cette fameuse phrase du Maire de HK : “Nous mourrons d’abord des conséquences économiques du Sars avant de mourir biologiquement”.

5. “Next step” : Différents niveaux d’action et différentes mesures de santé publique (en plus des mesures individuelles)

– ATTENTION POUR LES PROFANES : avoir une décision binaire sur un seul graphique est simpliste, il faut tenir compte de différents autres facteurs : vitesse de propagation, densité de population, âge de la population (proportion des 65+ = ce sont eux les potentielles victimes que nous devons protéger…).

– Écoles : on peut les fermer, non pas parce que le virus est dangereux pour les enfants (très rarement symptomatiques) mais surtout parce qu’ils peuvent le transmettre facilement (cf. faible lavage des mains et contacts de proximité avec l’environnement) à des populations vulnérables.

E. En pratique : confiance

– Au niveau médical : 2 axes forts : 

1) Protéger les personnes vulnérables (essentiel) : personnes âgées / EHPAD (visites limitées), terrains immunodéprimés (pathologie chronique, iatrogénie, etc).               

2) Protéger le système de Santé Hôpital : préparation des ICU (105 patients en réanimation), masques, moins de chirurgie programmée…

– Chaque pays a sa culture, son système de Santé, ses spécificités démographiques et par suite, les décisions à logique purement sanitaire doivent être acceptées par les décideurs politiques (selon leur propre calendrier). Si l’UE économique existe, l’UE sanitaire est loin derrière : les mesures de Santé Publique sont “toute chose étant égale par ailleurs”.

– Beaucoup de décisions se prennent au jour le jour en fonction de la réalité des nouveaux chiffres : ainsi, les Etats-Unis bloquent à partir de demain les vols en provenance d’Europe (les vols à partir du Royaume-Uni sont encore autorisés).

– Chaque jour qui avance est positif car nous avons la chance en France de bénéficier d’une pathologie bien analysée au niveau épidémiologique grâce aux données chinoises et avec une multitudes d’équipes de recherche en phase de test (antiviraux à court terme et vaccin en fin d’année).

F. Demain : entre autres…

1) Une vidéo : les 6 questions à se poser (fin de semaine)

2) France : vers un schéma à l’Italienne ?

3.) Crash test : l’AllemagneGardez en tête le “réflexe 3M” (Mains-Masques-Mètre) pour se protéger…. mais surtout pour protéger les plus vulnérables.

Confiance et solidarité pour ce combat collectif,

Dr Guillaume ZAGURY

Spécialiste en Santé Publique Internationale

Consultant en “Health Innovations”

HEC

En Chine depuis 2000.“Toute réussite est collective”, merci à  : 

– toute l’equipe “Back Up”  (Mathieu Bousquet, Carole Gabay, Flavien, Marie, Laetitia, Anne-Sophie,…),

– toute l’équipe médicale GVMN (Global Virus Medical Network : Dr Bachir Athmani, Dr Ibrahim Souare, Dr Viateur, Dr Taieb,…) qui permettent à ce projet d’exister, sans qui ce projet n’aurait pu voir le jour.

– tous les mécènes financiers (Jerome, Benjamin Denis & B Square, Benoit Rossignol, Arnault Bricout) qui oeuvrent pour des “Actions Citoyennes”

Si vous vous sentez l’âme de mécène ou de partenaires pour financer le développement informatique, n’hésitez pas à me contacter (guillaume@covidminute.com).

Également, même si une partie de l’équipe est basée à Shanghai, n’hésitez pas à venir nous rejoindre, car ce n’est pas le travail qui manque 🙂Pour ceux qui veulent prolonger la lecture avec un complément d’iconographies, sur des social médias occidentaux:

Know the latest updates

Powered byMedicilline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.