Catégories
ANALYSES

LES TROUPES SOIGNANTES SAUVENT L’ÉTAT-MAJOR DE SES INSUFFISANCES

Le process de déconfinement envisageable en France

Nous savons que de nombreux journalistes et décideurs (“cellules de crise”, ministères,…) lisent cette analyse “servie au petit déjeuner”, et nous nous en réjouissons. Nous vous demandons simplement, quand vous utilisez nos idées ou illustrations, d’avoir l’élémentaire COURTOISIE de nous CITER .

——————————————————————–

Le Docteur Guillaume Zagury, basé à Shanghai spécialiste & consultant en santé publique internationale, commente pour la Communauté au jour le jour l’évolution de l’épidémie depuis plus de 3 mois, et livre en avant première les éléments de compréhension sur son “analyse pays & régions” et des suites prévisibles (expériences du SRAS en 2003 et du Covid-19 en Chine).

Toute une équipe bénévole multidisciplinaire remarquable permet la réalisation de cette analyse qui se veut factuelle et objective (d’ailleurs n’hésitez pas à nous rejoindre : mail ci dessous) : “toute réussite est collective”. Notre nouveau site verra le jour en début de semaine et vous pourrez mettre des visages sur les noms…

—————

A. Le process de déconfinement envisageable en France 

1. Les décideurs doivent raisonner essentiellement selon 3 paramètres 

Sur le plan sanitaire, la décision de déconfinement nécessaire à la relance économique (également sanitaire (prise en charge des Covid (-)) et mentale),devra être prise selon au moins 3 paramètres :

  • Environnement régional : les risques diffèrent totalement entre le Limousin et l`IDF (cf iconographie)
  • Age & co-morbidités : dans une même région les plus de 70 ans (80% mortalité) ou les  patients à risque (Insuffisance respiratoire…) seront deconfinés en dernier.
  • Les professions : les métiers générant le plus de contacts (hôtellerie, restauration,…) seront déconfinés plus tardivement 

2. Devant un “Patient-Acteur” de Santé Publique, la confiance, donc la transparence est de rigueur.

  • Le seul traitement actuel est mécanique (même si plus 100 essais pharmacologiques en cours actuellement), et par la suite, il est nécessaire d’obtenir l’adhésion de chacun.
  • Cette adhésion sera totale si les gens respectent et ont confiance envers les autorités sanitaires (cf Scandinavie)
  • A l`heure des Social-Media, tout se sait et le moindre “mensonge” (cf masques iatrogène  / manque de stock…) peut se retourner (“tous pourris”, pourquoi les croire..)
  • Le taux actuel de défiance est de plus de 50%, et par suite, il faut que nos gouvernants se recrédibilisent,pour que l’action “3M” (pour certains 4M avec l’attitude “Minute” pour réapprendre une nouvelle sociabilité).

3. A M1 constat : la Centralisation et la bureaucratie étatique initiale sont des freins en temps de guerre sanitaire : la bureaucratie freine plus que libère les actions

-Si initialement, il fallait probablement centraliser la gestion des  masques, car les stocks étaient trop faibles et que la distribution devaient se faire en privilégiant les professionnels de Santé et les population à risque, 

– Après, elle s’est avérée contre-productive en voulant tout contrôler (blocage des initiatives locales)  et en ralentissant les process : les pharmaciens avaient leur propre centrale d’achat pour s’approvisionner en masques, des laboratoires de biologie auraient pu soumettre des tests pour évaluation, les cliniques privées auraient pu plus rapidement intégrer dans le système de réponse, …

4. Laisser les énergies loco-régionales se développer (masque, gel, kits biologiques, applications, chambres d’isolement,…)  et l’Etat rééquilibrer les différences 

5. Rappel : 1 confinement réussi passe par 2 conditions et 3 actions. 

6. Les conditions sont loin d’être remplies au niveau national :

  • En terme épidémiologique, nous observons toujours que nos lits de réanimation sont à plus de 75% occupés et ce de façon durable, alors qu`il y a moins d`hospitalisations Covid(+).
  • En effet, si des lits Covid (+) se libèrent après 2-3 semaines de réanimation, ils sont remplacés par des patients Covid (-) qui n’ont pas eu accès au système de soins depuis près d`un mois.
  • En sachant qu’il faudra prévoir un nouveau pic épidémiologique vers J7 du déconfinement, donc que les réanimations aient encore 50% de capacité

B. Europe et France J24 : l’effet ciseau se dessine 

1. Une Europe avec un gradient Est Ouest observé en terme de nombre de cas diagnostiqués et de mortalité :

Source :  John Hopkins 

2. Une Europe du confinement à 3 vitesses :

– Les pays prêts épidémiologiquement et équipés (Danemark, Autriche,Allemagne, …)

– Les pays qui seront possiblement prêts épidémiologiquement d’ici 1 mois et peut être équipés (Italie, France, Espagne…) 

– Les pays encore en phase épidémique : Royaume-Uni

3 . Pour les lits de réanimation : La France suit la même dynamique que l’Italie

L’Italie semble toujours disposer de 10 jours “d’avance”, et semble avoir atteint non pas un pic mais un plateau haut (l’occupation des lits de réanimation étant l’indicateur le moins discutable).

4. Au niveau régional :

5. France : mortalité journalière à son maximum (762 décès)  hier, ce qui était attendu, compte tenu de l’évolution type de la pathologie.

Nous savons que l’évolution péjorative de la maladie s’effectue le plus souvent en 2-3 semaines. Par suite,le pic de mortalité suit le pic épidémiologique à environ 15 jours d`hospitalisation.

Notons 2 éléments :

– nous avons atteint les chiffres de mortalité de la canicule de 2003 (15 k décès)

– la France est un des rares pays qui déclare les décès hors Hôpital (Ehpad essentiellement) 

C. Monde : 120 000 décès en 3 mois et plus d’1,4 million de cas actifs

Avec la contribution de Mathieu Bouquet et Stéphane, compagnons de la première heure, que je remercie encore pour leur soutien sans faille.

Attention à certains chiffres (nombre de cas, décès,…) extrêmement discutables car variables d’un pays à l’autre (exemple : disponibilité des tests), avec des biais de mesure et donc une sous-déclaration majeure dans certains pays.


1. Prévalence : 1 398 000 cas actifs confirmés en observation

 Carte : répartition des cas actifs dans le monde

Source : John Hopkins University

Top 10 pays : Les Etats Unis largement en tête tant en terme de cas actifs

Top 10 pays
Etats-Unis 546k (hier 525k)

Italie  104 (hier 104k)

France 99k (hier 94k)

Espagne 88k (hier 87k)

Royaume Uni 81k (hier 77k)

Allemagne 60k (hier 62k)

Turquie 59k (hier 56k)

Iran 22k (hier 23k)

Pays-Bas 24k (hier 24k)

Brésil 20k (hier 22k)

Par continent : 80 % des cas diagnostiqués en Occident (à répartition égale entre l’Europe de l’Ouest et les Etats-Unis)

2. Incidence : ralentissement possible… mais attention à 3 nouveaux foyers “émergents” : BRI

L’épidémie semble accélérer au Brésil, en Russie et en Inde.

Possible “stabilisation” : 68 000 nouveaux cas détectés hier (attention aux biais de mesure)
Incidence : 67 000 nouveaux cas détectés hier

Par continent : 3 foyers – Etats-Unis, Europe et Moyen-Orient

 Graphique : évolution du nombre de nouveaux cas quotidiens 

Par pays : L’Amérique toujours en phase épidémique ….

– notons que le nombre de cas diagnostiqués est un indicateur à prendre avec précaution (ainsi les Américains lancent des campagnes massives de tests de dépistage et affichent donc des chiffres en proportion beaucoup plus élevés que de nombreux pays européens qui ne disposent que de très peu de tests).

Par pays : pays en phase épidémique : USA, Royaume Uni,Turquie, Brésil, Russie, Inde,…

Etats-Unis 24k (25k hier)

France 7k (4k hier)

Royaume Uni 5k (4k hier)

Turquie 4k (4k hier)

Russie 3k (3k hier)

Italie 3k (3k hier)

Espagne 2k (3k hier)

Iran 2k (2k hier)

Allemagne 1k ( 1k hier)

IndeBrésil, Pérou, Canada, Belgique, Irlande, Pays-Bas: 1 à 2k

Par continent : l’Occident passe de 83% à 72% des nouveaux cas avec 3 nouveaux foyers potentiels à surveiller : Inde, Russie, Brésil 

3. USA : mortalité journalière en 2 jours plus de décès aux USA que durant 2 mois :  le pic en ligne de mire ?

L’Amérique reste l’épicentre actuel de l’épidémie.

Nous savons que la mortalité suit généralement l’incidence à 15 jours d’intervalle.

Si les 3 derniers jours le nombre de décès journaliers observé s’était  stabilisé à 1 500, il vient de repartir à un niveau record de 2200 décès hier (plus de 25.000 victimes au total).

– Par suite, tant que l’Amérique sera en phase épidémique (malgré le ralentissement des 2 jours précédents), le bilan (retardé de 15 jours) risque d’être conséquent et à suivre : le tableau suivant donne les chiffres espace/temps comparatif : 

4. Jour J : le déconfinement dans le monde (cf B2 pour l`Occident).

Avec l’arrivée de notre nouveau site (beaucoup plus dynamique que ce blog), d’ici quelques jours, vous aurez accès à tous les tableaux de Carole Gabay (notre experte en analyse de données).


Gardez en tête le “réflexe 3M” (Mains-Masques-Mètre) pour se protéger…. mais surtout pour protéger les plus vulnérables.

‍Confiance et solidarité pour ce combat collectif,
Dr Guillaume ZAGURY
Spécialiste en Santé Publique Internationale
Consultant en “Health Innovations”
‍HEC
‍En Chine depuis 2000. 

“Toute réussite est collective”, merci à  :
– toute l’equipe “Back Up”  (Mathieu Bousquet, Carole Gabay, Flavien, Marie, Laetitia, Anne-Sophie,…) ;
– toute l’équipe médicale GVMN (Global Virus Medical Network : Dr Bachir Athmani, Dr Ibrahim Souare, Dr Viateur, Dr Taieb,…) qui permettent à ce projet d’exister, sans qui ce projet n’aurait pu voir le jour ;
– tous les mécènes financiers (Jerome, Benjamin Denis & B Square, Benoit Rossignol, Arnault Bricout) qui oeuvrent pour des “Actions Citoyennes”

Si vous vous sentez l’âme de mécène ou de partenaires pour financer le développement informatique, n’hésitez pas à me contacter (guillaume@covidminute.com).

Également, même si une partie de l’équipe est basée à Shanghai, n’hésitez pas à venir nous rejoindre, car ce n’est pas le travail qui manque 🙂

Pour ceux qui veulent prolonger la lecture avec un complément d’iconographies, sur des social médias occidentaux :

Know the latest updates

Powered byMedicilline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.