Catégories
ANALYSES

L’ASIE DES BAGUETTES… ET DU MASQUE !

Ce virus met en évidence 4 types de pays, fruits de nos histoires et de nos cultures

A. Ce virus met en évidence 4 types de pays, fruits de nos histoires et de nos cultures

Néanmoins, toutes les stratégies efficaces mènent inévitablement vers notre outil  “CovidScore”.

1. Anticipation et réactivité : les dragons asiatiques et une partie de l’Asie de la cuillère

Les dragons : Taïwan, Hong Kong, Singapour

Les tigres : Vietnam, Thaïlande

Le cas spécifique du Japon : voyons comment ce pays (8 000 cas et 180 décès, soit grosso modo 1% de la France pour une population bien supérieure et une arrivée plus précoce du virus !) va gérer une résurgence récente des cas (350 cas/jour)

Pays d’Europe centrale : République tchèque, Hongrie,…

2. Surprise initiale, mais action rapide 

2 pays illustrent ce type : Chine (confinement strict du Hubei) et Corée du Sud (tests à profusion pour identifier et isoler les foyers). La Chine (environ 20 fois la Corée du Sud ou la France en terme de population) après une période de “panique” d’environ 2-3 semaines à Wuhan a repris rapidement la main.

Un pays intéressant : Israël (10% de la population française – 8 fois moins de décès par habitant), et qui vient d’instaurer le port du masque obligatoire pour sortir à l’extérieur.

Allemagne, Autriche et certains pays scandinaves.

3. Anticipation initiale puis débordement

Nous aimerions dire que la Russie, l’Inde, l’Indonésie et l’Afrique ont été peu touchées initialement, mais le manque de tests disponibles, et certaines opacités des données ne nous permettent (Dr Bachir Athmani, Mathieu Bouquet et notre comité de lecture) d’évaluer avec sérieux ce type de situation : à suivre…

4. Faible anticipation et débordement : une grande partie de l’Occident

Cette évaluation peut être objectivée de façon approximative sur la mortalité par million d’habitant ou sur le nombre de décès par jour.

Les pays d’Europe de l’Ouest : ainsi la France (note globale : C, peut mieux faire), qui a su  réagir pour faire  passer sa note de 9 à 16/30. Néanmoins, il y a encore à faire et en particulier d’isoler les patients Covid asymptomatiques dans des hôtels (j’ai même fait une vidéo à ce propos il y a près de 3 semaines). Noter que l’Espagne et l’Italie sont passées d’une note globale de D à B.

Le Royaume Uni.

Les Etats-Unis et le Brésil.

L’Iran.

5. Surtout ne pas refaire le match, mais stimuler et éclairer  positivement nos dirigeants via notre outil “CovidScore”

Il serait trop facile de juger les décisions passées à la lumière des connaissances récemment acquises. Nous sommes le fruit de notre culture et le temps de réflexion est important en Europe, alors que le pragmatisme prime en Asie et est mieux accepté par les populations.

Soyons modestes, car la situation reste évolutive :
– une seconde vague explosive dans un pays ayant bien réagi initialement n’est pas impossible,
– on comprend mieux les précautions prises par les autorités aux frontières pour éviter les cas réimportés (cf Chine, Hong Kong, Japon, pays d’Asie du Sud Est,…). On estime à 800 000 le nombre d’étrangers ayant un visa pour rentrer en Chine, et qui sont en attente d’un feu vert sanitaire (à mon sens, ce ne sera pas avant début juillet).

B. Europe et France J30 : l’effet ciseau se dessine 

1. Une Europe avec un gradient Est Ouest observé en terme de nombre de cas diagnostiqués et de mortalité

Rappelons que s’il existe une Europe économique, le sanitaire est géré par les Etats et même bien souvent par les régions. Ainsi, parmi les Länder (régions) d’Allemagne, la Rhénanie est peu touchée et inversement la Bavière (proximité avec l’Italie et la France) l’est beaucoup plus. Le déconfinement se fera donc vraisemblablement de façon de façon hétérogène outre-Rhin.

Source : John Hopkins University

2. Une Europe du confinement à 3 vitesses

1. Les pays prêts épidémiologiquement et équipés (Danemark, Autriche, Allemagne,…)
2. Les pays qui seront possiblement prêts épidémiologiquement d’ici 1 mois et peut-être équipés (Italie, France, Espagne…) 
3. Les pays encore en phase épidémique : Royaume-Uni

Conséquence, nous voyons se dessiner des probables dates de début de déconfinement selon la situation épidémiologique : 
– Danemark : 15 avril
– Espagne : 25 avril
– Suisse : 26 avril
– Allemagne : 3 mai
– France : 11 mai (après le week-end du 8 mai !)
– Italie : 13 mai

3. France J30 : baisse du taux d’occupation des réanimations (environ 72%) et des hospitalisations liées au Covid-19 (-1,5%)

3.1. La France suit la même dynamique que l’Italie

L’Italie semble avoir atteint non pas un pic mais un plateau haut (l’occupation des lits de réanimation étant l’indicateur le moins discutable) : 7ème jour d’affilée de baisse et 75% de taux d`occupation (3000/4000). La France suit avec 10 jours de retard et un plateau plus haut.

3.2. Au niveau régional : l’Ile-de-France en  légère décrue

4. France : légère baisse des hospitalisations avec -513 cas sur 31 800 (soit -1,5%)

Ces tendances restent à confirmer dans les jours à venir.

5. Epidémiologie – Étude italienne venant de paraître (15/4)

Cette étude concerne l’Italie, il faut prendre garde à en transposer les résultats en France sans autre forme de procès, car les situations nationales ne sont pas identiques.

3 chiffres clés pour comprendre les éléments épidémiologiques du déconfinement :

5.1. La distribution des cas positifs

Distribution 50-25-25 : 50% (46% exactement) des cas actuellement diagnostiqués ont moins de 60 ans, 25% plus de 80 ans et 25% entre 60 et 80 ans.

Petite différence épidémiologique avec les cas historiques de Chine, qui n’a plus de valeur à l’heure actuelle (la population du Hubei est globalement plus jeune que la population italienne).

5.2. La mortalité se concentre à 95% sur les plus de 60 ans

Parmi eux, 50% avaient plus de 80 ans (soit l’âge moyen approximatif de décès homme/femme confondus en France).

Seul 5% des décès ont touché des personnes de moins de 60 ans.

Nous avons joint également les taux de létalité par âge (probabilité de décès selon l’âge), et une comparaison historique qui avait été très importante en Chine courant février.

5.3. Environ 18 millions de Français (soit environ 20% de la population) sont considérés comme à risque

Et ce en raison de leur âge ou parce qu’ils sont concernés par une comorbidité. C’est sur eux (et leur environnement) que doit avant tout se concentrer la prévention.

6. Haute contagiosité : le cas du porte-avions Charles de Gaulle

Extrême contagiosité dans des espaces “clos” : comme je vous l’annonçais en fin de semaine dernière où nous avions estimé que plus de 20% des marins du porte-avions seraient atteints en semaine 2 (cf épisode du Diamond Princess : 20% des croisiéristes testés positifs). En fait, le chiffre s’élève à plus d’un tiers (670/2000, dont 30 hospitalisés et un marin en réanimation).

C’est pour cette raison que certains espaces doivent faire l’objet d’une extrême attention et d’attitude préventive : Ehpad, prisons, rassemblements religieux,…

C. Monde : plus de 130 000 décès en 3 mois et plus d’1,4 million de cas actifs

Avec la contribution de Mathieu Bouquet et Stéphane, compagnons de la première heure, que je remercie encore pour leur soutien sans faille.

Attention à certains chiffres (nombre de cas, décès,…) extrêmement discutables car variables d’un pays à l’autre (exemple : disponibilité des tests), avec des biais de mesure et donc une sous-déclaration majeure dans certains pays.

1. Prévalence : 1,4 million de cas actifs confirmés en observation

Carte : répartition des cas actifs dans le monde

Source : John Hopkins University

Top 10 pays : les Etats Unis largement en tête tant en terme de cas actifs (plus que toute l’Europe)

Top 10 pays

Etats-Unis 564k (hier 546k)
Italie  105 (hier 104k)
France 100k (hier 99k)
Espagne 88k (hier 88k)
Royaume Uni 85k (hier 81k)
Allemagne 57k (hier 60k)
Turquie 62k (hier 59k)
Pays-Bas 25k (hier 24k)
Brésil 22k (hier 22k)
Russie 22k (hier 19k)

Par continent : 80 % des cas diagnostiqués en Occident (à répartition égale entre l’Europe de l’Ouest et les Etats-Unis)

2. Incidence : ralentissement possible… mais attention à 3 nouveaux foyers “émergents” : BRI

85 000 nouveaux cas détectés hier (attention aux biais de mesure). L’épidémie semble accélérer au Brésil, en Russie et en Inde.

Notons que le nombre de cas diagnostiqués est un indicateur à prendre avec précaution (ainsi les Américains lancent des campagnes massives de tests de dépistage et affichent donc des chiffres en proportion beaucoup plus élevés que de nombreux pays européens qui ne disposent que de très peu de tests).

Graphique temps  : évolution du nombre de nouveaux cas quotidiens 

Par continent – 3 foyers : Etats-Unis, Europe et Moyen-Orient

Par pays : l’Amérique toujours en phase épidémique

Par pays

Etats-Unis 28k (24k hier)
Royaume Uni 5k (5k hier)
France 5k (7k hier)
Turquie 4k (4k hier)
Espagne 4k (2k hier)
Russie 3k (3k hier)
Italie 3k (3k hier)
Brésil 3k
Inde, Iran, Pérou, Canada, Belgique, Irlande, Pays-Bas, Allemagne : 1 à 2k

3. L’Amérique reste l’épicentre actuel de l’épidémie.

L’épidémie n’a pas été contrôlée et se distribue d’Est en Ouest (New York : 50% des cas).

Source : Politico

Nous savons que la mortalité suit généralement l’incidence à 15 jours d’intervalle, et il est donc important de comprendre que tant que l’épidémie se diffuse vers l’Ouest, le nombre de nouveaux cas aura un impact à J+15-21, en terme de létalité.


Gardez en tête le “réflexe 3M” (Mains-Masques-Mètre) pour se protéger…. mais surtout pour protéger les plus vulnérables.

‍Confiance et solidarité pour ce combat collectif,
Dr Guillaume ZAGURY
Spécialiste en Santé Publique Internationale
Consultant en “Health Innovations”
‍HEC
En Chine depuis 2000.

“Toute réussite est collective”, merci à  : 
– toute l’equipe “Back Up”  (Mathieu Bousquet, Carole Gabay, Flavien, Marie, Laetitia, Anne-Sophie,…) ;
– toute l’équipe médicale GVMN (Global Virus Medical Network : Dr Bachir Athmani, Dr Ibrahim Souare, Dr Viateur, Dr Taieb,…) qui permettent à ce projet d’exister, sans qui ce projet n’aurait pu voir le jour ;
– tous les mécènes financiers (Jerome, Benjamin Denis & B Square, Benoit Rossignol, Arnault Bricout) qui oeuvrent pour des “Actions Citoyennes”.


Si vous vous sentez l’âme de mécène ou de partenaires pour financer le développement informatique, n’hésitez pas à me contacter (guillaume@covidminute.com).

Également, même si une partie de l’équipe est basée à Shanghai, n’hésitez pas à venir nous rejoindre, car ce n’est pas le travail qui manque 🙂

Pour ceux qui veulent prolonger la lecture avec un complément d’iconographies, sur des social médias occidentaux:

Know the latest updates

Powered byMedicilline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.