Catégories
ANALYSES

Le sanitaire reprend le «Maillot Jaune» (de l’actualité !)


« Toute réussite est collective », et je tiens à associer toute l’équipe Médicale (bien sûr le Dr Bachir Athmani complice depuis 20 ans, le Dr Mohamed Fadel, le Dr Denis Boutry,  …), l’équipe « Datas Analysis » (Carole Gabay en tête, Laetitia Bernard-Granger,…), l’équipe informatique (Richard Coffre notre excellent webmaster, Flavien Palero,…), et tous les contributeurs.

Également, si vous désirez devenir partenaire personnel (compétence géographique ou technique ou autre…), ou institutionnel (de façon à ce que nous puissions acquérir des outils de « mapping » par exemple), n’hésitez pas à me contacter : guillaumez888@hotmail.com

Pour ceux qui seraient intéressés par un partenariat de fourniture de contenus (Universitaires, Médias, Sociétés,), sachez que nous avons constitué des BDD depuis le 28/01, avec des datas (médicales, stratégies de Santé Publique…), que vous ne trouverez nulle part ailleurs.

L’équipe CovidMinute propose des analyses sur le Covid19 depuis le 28 janvier. Votre soutien est indispensable pour continuer à maintenir notre équipe. Merci pour votre participation.


A/ DYNAMIQUE MONDE : 30M de cas cumulés déclarés  & 830K décès en 8 mois.

A.1/ ASPECT CHRONOLOGIQUE :  

Stabilisation  des cas déclarés (= Test dépendant => près  de 250 k/jr), et mortalité déclarée toujours à +/- 5 k décès jour (5900 hier)

Notons 2 points :

  • En termes de létalité, un raccourci binaire, pourrait consister à dire, grosso modo : 5k décès /250k C+ => +/- 2%…ce qui serait complètement faux, car le dénominateur est totalement à géométrie variable ; de même, ceux qui prennent la mortalité cumulée a 8.5k décès (versus 30 M de C+ cumulés déclarés), soit un taux de létalité à 2,8%, sont à mon sens très en excès par rapport à la réalité.
  • Concernant le vrai nombre de C+ (sous déclaration suite à : manque de tests, impossibilité de suivre en direct le nombre de C+, faux négatifs,…), si l’on se base sur les chiffres de New York au 1er Mai 2020 : prévalence sérologique des C+ a 12.3% (soit environ 1,7M d’individu) versus 170k C+ déclarés en cumule, cela signifiant, qu’à l’époque il y avait déjà un facteur de 1 à 10 ! Ainsi en France, un grand nombre d’experts estiment que le vrai chiffre de C+ serait actuellement de l’ordre de 4 à 5 fois le chiffre déclaré.

A.2/ ASPECT GEOGRAPHIQUE : LA CHINE C (-) !

  • Plus de 100 « Wuhan » dans le Monde, et notons que la Chine Continentale est l’espace qui est le plus épargné dans le Monde, et pour cause : restrictions féroces aux frontières (ainsi concernant la triade : test avant- test arrivée – quarantaine, en France  cela est 2 OU, mais en Chine cela est 2 ET), adhésion et respect total des gestes barrières, solutions technologiques (certes potentiellement liberticides !) utilisées au maximum au profit de la Sante Publique. Ceci permet à la Chine Continentale de persévérer dans son objectif de rester un pays quasi « Covid Free », depuis 4 mois (moins de 50 nouveaux cas/ jour et cas importés).

A.3/ ASPECT CHRONOLOGIQUE – INCIDENCE MONDE – 3 EPICENTRES ACTUEL & LA PHASE INDIENNE SE CONFIRME

Comme prévu depuis 3 semaines, l’Inde est en phase épidémique (sous déclaration ++, mais heureusement pays « jeune » & donc à notre connaissance : « Les réanimations ne sont pas pleines »  ….).

A.3.1/ VISION GLOBALE :    30M de C+ déclarés et 850K décès en 8 mois
A.3.2/ INCIDENCE -TOP 10 PAYS :

LE SOUS CONTINENT INDIEN EN PHASE EPIDEMIQUE & LES AMERIQUES TOUJOURS POUR PLUS DE 50% DES C+ DÉCLARÉS

A.4/ PREVALENCE C+ MONDE :

USA (38% des C+ déclarés) & INDE (12% des C+) & BRÉSIL (10% des C+) POSSIBLEMENT EN « POST PEAK »

(C+, ICU, DÉCÈS)

A.5/ BAROMÈTRE MONDE – FOCUS PAYS : USA, BRÉSIL, INDE, ISRAËL.

Attention, la vision de l’épidémie qu’avec un indicateur « test » est extrêmement discutable (+++) , et par suite je vous invite à voir, les figures « pays » utilisant les 3 indicateurs ayant le plus de sens : Hospitalisation (quand disponible !)  -ICU (quand disponible !) – Décès

A.5.1/ AMÉLIORATION POUR LES 2 PAYS LES PLUS TOUCHES : USA (190 k décès) & Brésil (120 k décès)
A.5.2/ USA à J56 des élections :

 NETTE AMÉLIORATION (Hospitalisations et ICU en baisse), mais VIGILANCE quand même  (toujours 1164 décès hier, mais nous savons qu’ils représentent la situation à S-2).

  • Notons que la diminution du nombre d’hospitalisations et des cas ICU débutent avant la décroissance des décès. A suivre
  • Au niveau géographique : toujours le Sud et les Cotes (grandes villes). Merci à Michael Thai.
A.5.3 BRÉSIL :

Le Brésil en plateau plutôt favorable (légère baisse ICU, légère augmentation Hospitalisations, et un nombre de décès jour déclarés oscillant autour de 1000)

Cet excellent graphique fait avec Carole Gabay permet de visualiser la tendance évolutive

A.5.4/ INDE :

EN PHASE EPIDEMIQUE (SUIVONS A COURT TERME LE BANGLADESH & LE PAKISTAN)

– Au niveau chronologique :

A l’évidence, pays continent avec sous déclaration (et difficulté d’agrégation des datas),  mais jeunesse du pays, espérons-le de bon augure, pour ce pays continent (1,4 Milliard d’habitants)

– Au niveau géographique : gradient « Sud-Nord » (merci à Michael)

A.5.5/ ISRAËL :

LE CORONAVIRUS VA T’IL RESPECTER LE COUVRE FEU (QUAND LA POLITIQUE RENCONTRE L’EPIDEMIOLOGIE !) ?

Le cas Israël est intéressant puisque l’on note 3 fois plus de décès cet été (argument partiellement à l’encontre de l’effet température) par rapport au printemps.

5 points à noter :

  • Pays très touché en termes de taux de C+/hbt (cf. graphe ci-dessous)
  • Equation aux dimensions : avec 1000 décès (dans leur très grande majorité très âgés) pour une population de 8.6 M (soit 8 fois moins que la France), le pays présente un « bon score » en termes d’indicateur de résultats (cf. chapitre suivant)
  • 2 types de zones « rouges » : les quartiers orthodoxes (cf. proximité et rituels religieux) et certaines villes du Nord.
  • Le gouvernement a dû négocier (cf. majorité politique avec 2 Ministres ultra-orthodoxes !), non pas un reconfinement partiel de ces zones, mais un « couvre-feu nocturne », et une probable non fermeture des synagogues pour les fêtes à venir, fin septembre.
  • A suivre Gaza, avec une densité de population parmi les plus importantes du Monde et une recrudescence conséquente des cas (multiplication par un facteur 10 en 2-3 semaines)…heureusement, là encore, population très jeune.

A.6/ IMPACT GLOBAL : ANALYSE DÉCÈS

A.6.1/ L’Occident pour plus de 80 % des décès déclarés (850 K à M8) :

cette innovation graphique permet de visualiser à la fois l’information Continent et Pays (représentation à S-1, et sera actualisé la semaine prochaine).

A.6.2/ TOP 10 PAYS :

Évolution chronologique  des décès par pays  : Les Amériques  avant tout (3 premiers pays affectés et l’Inde en phase active )

A.6.3/ INDICATEUR DE RÉSULTATS :

Attention aux raccourcis ….

Cet indicateur est intéressant si nous comparons des « pommes avec des pommes », ce qui veut dire définition « homogène » du numérateur (« décès Covid »), du dénominateur , et même environnement épidémique pour l’interprétation.

B/ EUROPE : REPRISE EPIDEMIQUE MAIS PAS DE 2EME VAGUE

B.1/ VISION GRAPHIQUE : situation RELATIVEMENT POSITIVE

B.2/ VISION DETAILLEE -A GEOMETRIE VARIABLE AU NIVEAU NATIONAL :

LA FRANCE ET L’ESPAGNE, LOIN DERRIÈRE L’ALLEMAGNE & L’ITALIE…

Nb : Bien sûr, nous aimerions présenter un « mapping » de ce tableau, mais cela suppose des moyens que nous ne possédons pas encore …

C/ FRANCE : « VIVRE AVEC & ATTITUDE CITOYENNE » : Les parents des jeunes C(+) d’aujourd’hui, peuvent être les hospitalisés de demain …

Comme en économie, il y a de très nombreux indicateurs (Hospitalisations, ICU cases, Décès, taux de positivité des tests, Incidence C+, indice R0, Appels SOS C+…), qui le plus souvent se rejoignent pour dégager une tendance. Aucun indicateur n’est parfait, et chacun mesure une partie de la problématique. Je recommande particulièrement, les 4 premiers qui reflètent une réalité médicale « terrain » indiscutable et la vitesse de circulation du virus.

Néanmoins, savoir que l’on peut faire dire aux chiffres beaucoup de choses, quand ils ne sont pas relativisés dans le temps, et dans l’espace…

C.1/ LES TESTS : COVIDMINUTE TOUJOURS EN AVANCE !!

-La semaine dernière, nous avions soulevés le fait que ce n’était pas uniquement le VOLUME de tests pratiques, qui était important (saturation du système au niveau des laboratoires – cf.  « burn out » de certains personnels, retard dans les résultats perdant la vocation première de la pratique,…), mais la STRATEGIE d’utilisation (cibler avant tout les cas à risque, les contacts et avec résultats rapides,…), et nous avons eu la satisfaction de voir que nous avions été repris dans l’intérêt du plus grand nombre.

-Par ailleurs, nous voyons que c’est l’innovation technologique qui fait évoluer les choses, et ainsi l’arrivée de « tests antigenique minute », va permettre de gagner du temps sur la Maladie et de remettre le MEDECIN GENERALISTE au Centre de la stratégie de Santé Publique.

-Nous suggérons maintenant, le « next step » qui serait d’effectuer une SEROLOGIE pour quantifier le nombre de personnes réellement infectées et immunisées, et avoir une idée du taux d’immunisation collective, de la cinétique virale et de sa dynamique. L’état de New-York le fait régulièrement depuis le mois de mai. Cette sérologie d’un échantillon représentatif (régional et national) est une mine d’or pour les analystes, et pour tous ceux concernés par cette épidémie pour prendre de la hauteur et ne pas « avancer les yeux bandés ».

C.2/ LA SITUATION NE PEUT ETRE COMPAREE A AVRIL :

  • Hospitalisations C+ (avec ICU) :  4960 (versus 4400 la semaine dernière), soit grosso modo 5 fois moins de C+/ avril.
  • ICU : 574 (424 et 409 les semaines précédentes) versus 5500 en avril
  • Décès : 38 (25 la semaine dernière) versus des chiffres entre 500 et 1000/jr en avril.

C.3/ Il faut raisonner au niveau LOCAL : « BAROMETRE REGION »

Mais pas de naïveté et ne pas laisser les « braises devenir incendie » avec les retours à domicile et la rentrée : maintenir la vigilance individuelle (« 3M »)

  • Au niveau « micro », il est extrêmement difficile d’établir des actions claires de Santé Publique sans être d’une certaine façon liberticide (cf. masque, test, isolement,…) et le niveau de sécurité est à géométrie variable selon la diffusion virale. Comme le dit ce magnifique constat pharmaceutique : « Entre le médicament et le poison, ce n’est qu’une question de dosage ». Ainsi, chacun doit être responsable et adapter une attitude citoyenne  de « confinement mobile » (= masque)  et intelligent (= perception d’une « situation a risque  » : ne pas devenir un extrémiste du sanitaire, si seul dans votre voiture ou au bureau !)….

D/ GEOPATHOLOGIE (rubrique crée en février !) – VACCIN : TOUS LES VACCINS MENENT A L’HOMME (suite) !

-Différentes stratégies vaccinales sont en cours d’évaluation, visant avant tout l’immunité humorale (production d’anticorps), avec différentes plateformes à base de virus (e.g. inactive, attenue), à base de vecteur viraux (e.g.adenovirus, rougeole), à base d’acide nucléique (e.g. ARN ou ADN), à base de protéines (e.g. vaccin sous unité ou vlp).

-Même si qualitativement, le premier vaccin disponible sur le marché ne sera probablement pas le meilleur (nombre d’injections requis, % d’efficacité, voie d’inoculation, risque iatrogène à court et moyen terme…), l’impact de son « effet d’annonce » va marquer les consciences en termes de « leadership technologique mondial », particulièrement dans le match qui oppose les USA et la Chine (touchée en premier et donc partant avec 1-2 mois d’avance).

-Compte tenu des impératifs de validation selon les standards internationaux (FDA, CFDA, EU…), le vaccin chinois inactive (low tech) développé par CNBG (China National Biotech Group), et ayant déjà été administré à 20.000 « volontaires » avant d’être utilisé à l’étranger (Moyen Orient, Maroc, Amérique Latine), est probablement le premier qui sera autorisé au niveau international (probablement vers fin novembre), car si les projets de génie génétique (haute technologie) développés par l’Américain Moderna ou l’équipe de l’Imperial Collège de Londres (également le consortium Fosun-Pfizer) sont relativement rapides à mettre en œuvre pour une phase 3, leur validation sera probablement plus lente, du fait des effets secondaires encore inconnus, inhérent à ce type de nouveau vaccin.

-Par ailleurs, le fait que la Chine soit partie avec 2 mois d’avance dans la course, et son influence à l’OMS, sont également deux éléments à prendre en compte.

-Comme le dit, un ami spécialiste : « Le vaccin n’a peut-être pas de frontières, mais les chercheurs ont une nationalité »

… A suivre

E / POUR ALLER PLUS LOIN :

Pour que nous puissions continuer à innover, vous pouvez nous soutenir directement

https://dons.fondationdelavenir.org/CovidMinute_FPB

————————————————————————–

Merci encore de votre confiance.

Comme depuis février :

-Le « 3M »: pour les 70% de la population à risque très modéré

&  j’ai rajouté Minute = limiter le contact prolongé : « 4 M » pour les 20% de Français de plus de 65 ans, les 10% de personnes à risque (grosso modo : cf. Affections Longue Durée) et les +/- 2 millions de soignants particulièrement exposés….

Dr Guillaume ZAGURY,

Médecin Praticien,

Spécialiste en Santé Publique Internationale et en Innovations Médicales

HEC

En Chine depuis 2000.

guillaumez888@hotmail.com


L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est FPB-Quadri-2019-small.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est logo-tag-advisory.png.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est logo-daxue-consulting-carre-small.png.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est logo-bsquare.png.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.