Catégories
ANALYSES

FRANCE : CERTAINS INDICATEURS SEMBLENT PASSER AU VERT…

France : d’ici une semaine, saturation de l’IDF et probablement plus de 10 000 décès cumulés

A. Un tableau visuel stratégique : pour quoi faire ?

1. En aucun cas pour blâmer

Courant février, personne ne pensait qu’un tel tsunami s’abattrait sur l’Europe.

Nombre de spécialistes (virologues, épidémiologistes,…) avaient énoncé un avis de tempête et non une alerte tsunami.

Par suite, les autorités ont anticipé sur la base d’une tempête et les stocks n’étaient pas à la hauteur. 

Il serait facile de « refaire le match » avec les données actuelles, mais nous resterons dans notre rôle de proposition de solutions concrètes.

La polémique  n’est pas de mise en pleine guerre virale et nous devons rester groupés autour de nos dirigeants sanitaires et politiques.

D’ailleurs à ce stade, il semble que l’état d’esprit est en train d’évoluer et que les principes de précaution acceptables en temps de paix (essai clinique, achat de matériel avec frein administratif, autorisation de réaliser des tests biologiques, transformation d’usine pour être moins dépendant de l’Asie,…) soient maintenant beaucoup plus souples et tournés vers l’action.

2. Pour mieux comprendre la finalité : un tableau listant les meilleures solutions identifiées (OMS, pays asiatiques,…)

Elles sont préventives : 

– « 3M », équipements de protection pour les professionnels, confinement,…

– Identification  et gestion des cas : tests, applications digitales pour le traçage,…

Elles sont curatives :

– Ressources humaines (infirmières et médecins de type réanimation)

– Nombre de lits de réanimation avec ventilateurs,…

3. Le tableau actualisé se décompose en 2 parties T0 et Tn

Il permet ainsi de visualiser l’évolution des stratégies pays en fonction de leur moyens spécifiques au fil du temps.

4. Par mesure de transparence nous n’avons conservé que des pays dont les données ne peuvent être remises en cause à l’heure actuelle

Hong Kong, Singapour, Corée du Sud,…

5. Notre système de notation se base sur des chiffres de référence (« standard » type « best practice ») que nous proposerons très rapidement

Nous avons noté sur la base des éléments publiés et actuellement portés à notre connaissance sur les différents pays. La pondération est le fait de notre expérience et peut bien sûr être discutée, mais au moins le raisonnement reste le même.

B. France : d’ici une  semaine, saturation de l’IDF et probablement plus de 10 000 décès cumulés

1. Doublement des décès toutes les 4-5 jours

Tendance à confirmer, dans l’attente de la remontée de tous les chiffres en provenance des Ehpad.

2. La semaine prochaine risque d’être difficile et nous devrions atteindre les 10 000 décès autour de vendredi

Pour rappel le bilan de la canicule en 2003 était évalué à 15 000 décès.

3. Charge/capacité en réanimation

Quantitativement : évolution exponentielle des cas de réanimation. 

Qualitativement : prise en charge difficiles dans certaines régions (charge/capacité) : IDF , Grand Est 

Les services de réanimation pourraient peut être saturés car encore peu de sorties pour compenser les afflux journaliers.

D’où notre proposition d’hier concernant l’IDF avec un PMA de 1 000 lits de réanimation Covid comme objectif (à l’Hôtel Dieu, au Val de Grâce,…), de façon à ne pas se laisser surprendre et à être proactif.

C. France J18 – Toujours en phase épidémique

Analyse avec la contribution des Dr Bachir Athmani et Jonathan Taieb.

Les éléments ci-dessous sont à lire avec les réserves concernant la validité des données (définition des cas, sous-estimation possible, etc.) déjà évoquées précédemment, et en gardant à l’esprit que ce sont les tendances qui comptent, plutôt que les chiffres bruts pris à l’instant t.

1. Les chiffres

6 000 cas en réanimation pour une capacité de 14 000 lits, mais il faut raisonner localement et non à l’échelle nationale : les régions Ile de France et Grand Est sont saturées, alors que d’autres zones n’ont pas encore subi la vague.

59,1k cas confirmés cumulés par tests PCR (+ 2,2k en 24h).

26 246 cas hospitalisés (+ 1,5k cas en 24h).

880 établissements de santé ressources, contre 717 hier. Les établissements privés sont enfin sollicités pour contribuer à l’effort commun.

12,4k personnes guéries sont sorties de l’hôpital depuis le 1er mars.

4 503 personnes sont décédées en milieu hospitalier (+ 471 personnes), nombre auquel il faut ajouter les 884 décès probablement liés au covid-19 dans les Ehpad (chiffre provisoire).

Un entrepôt du marché de Rungis va être réquisitionné pour servir de morgue.

Une attestation de sortie sera disponible sur smartphone dès lundi prochain.

Le respect du lavage des mains, le respect du confinement et des gestes barrières, la distanciation, sont les règles les plus importantes à respecter.

2. Dynamique évolutive comparée par rapport à l’Italie

Nombre de cas (en sachant que ces données sont très discutables et fonction du nombre de tests disponibles).

La courbe d’absorption des cas de réanimation est plus pertinente. Ce type de graphique permettra d’observer l’évolution des différentes mesures de santé publique sur la base de chiffres plus objectifs (ne dépendant pas des stratégies de dépistage).

– Apparente stabilisation des cas de réanimation en Italie (surtout en Lombardie et Vénétie où le premier confinement a eu lieu, mais il convient de rester prudent.

– La France suit l’Italie mais avec une mortalité moindre a priori…

– Attention néanmoins, beaucoup d’éléments insuffisants dans le décompte : il faut comparer ce qui est comparable, ce qui est difficile en l’état actuel des informations disponibles. Entre autres éléments possibles de biais de mesure : décès hors hôpitaux (entre autres en Ehpad), cas Covid catalyseur de décompensation ou bien cas par mécanisme pathologique, etc.

3. Système de santé : vision hospitalière “réanimation”

3.1. Hospitalisations

3 195 passages aux urgences hier pour suspicion de Covid-19 (3 745 la veille)

40% ont été hospitalisés et 4% ont été admis directement en réanimation (ces 2 pourcentages restent stables)

36k tests (32k la veille) en laboratoire, dont 30% de tests positifs. Les tests commencent a être disponibles, félicitations aux différentes énergies contributives, car ils sont la clé d’une stratégie efficace.

3.2 Réanimation : le vrai enjeu actuel et à venir

6 017 cas se trouvent en réanimation (+ 452 cas en 24h).

Ventilation des cas selon l’âge :

  • 1% (80 personnes) ont moins de 30 ans,
  • 34% ont moins de 60 ans,
  • 60% ont entre 60 et 80 ans.

L’âge médian des patients en réanimation se trouve désormais à 58 ans (diminution de l’âge car on ne pourra pas accepter tous les cas en réanimation, dans le cas où le scoring pronostic -type Apache ou autre- ne sera pas favorable).

Nos autorités sanitaires accélèrent l’effort au niveau national : plus de 9 000 lits en réanimation sont disponibles aujourd’hui contre 5 000 au début de la crise. Un bémol, car il faut raisonner au niveau local et en charge/capacité : nous avons 2 épicentres déjà à un niveau de saturation maximal : Ile de France et Grand Est.

Comme je l’ai dit hier, il serait préférable de limiter les transferts vers l’Ouest à partir de l’IDF ou du Grand Est, car ils épuisent les équipes (4-5 personnes pour un patient), et créer DÈS MAINTENANT à Paris un PMA réanimation de 1 000 lits. Il faut penser en avance, car dans une semaine il ne sera vraisemblablement plus possible de transférer des patients vers d’autres régions.

Ce PMA de 1 000 unités de réanimation peut être unique ou bicéphale (2 x 500 lits) : Hôtel Dieu, Val de Grâce,… Nous n’avons pas la capacité de construire 2 hôpitaux de 1 000 lits en 15 jours comme les Chinois l’ont fait à Wuhan (11 millions d’habitants, soit une population équivalente à celle de l’Ile de France), mais nous avons des structures existantes à transformer en temps de guerre et de façon proactive. On définit l’objectif (1 000 lits de réanimation, soit le besoin estimé dans une semaine) et on trouve rapidement les ressources humaines et matérielles (cliniques privées,…). En absence de telles mesures, soit il faudra « trier » en amont (âge, pathologie préexistante,…), soit la recherche de lits en régulation sera ingérable (donc perte de chance pour le patient aux urgences).

3.3. Décès

83% des personnes décédées ont plus de 70 ans. 

À l’échelon national, un excès de mortalité de 14% est observé sur la semaine 12. Il se confirme avec 19% en semaine 13 (23 au 29 mars).

3.4. A suivre

Trois types de lieux sont à risque majeur de diffusion épidémique :

1. les Ehpad : 14 638 cas confirmés ou possibles

2. les prisons : les cas existent et touchent aussi bien les détenus (promiscuité : 70k détenus pour 60k places) que les surveillants

3. les lieux de rassemblement religieux (cf les exemples passés en Corée du Sud, Malaisie, Iran, Israël, Colmar) : ces lieux doivent rester fermés dans l’intérêt de tous.

4. Vision régionale

Toujours le gradient Est-Ouest avec un épicentre, l’Île de France.

D. Monde : l’épicentre passe progressivement aux Etats-Unis

Avec la contribution de Stéphane, compagnon de la première heure.

Les cas déclarés sont des données peu fiables car très dépendantes de la disposition des tests, mais toute chose étant égales par ailleurs, la tendance est un élément important de la prise de décision.

Comme vous êtes en mode “surinformation”, quelques elements de comprehension :

1. En bref

L’Occident (Europe et USA) représente 80% des cas existants, des nouveaux cas et des décès.

Les Etats-Unis sont le premier pays touché en termes de cas diagnostiqués : 217k cas.

En Italie, on observe les premiers signes de ralentissement en Lombardie et Vénétie : le nombre de décès journaliers commencent à diminuer depuis quelques jours.

En Chine, après 2 mois et demi de confinement strict, les habitants de Wuhan vont enfin être “libérés” dans 5 jours et pourront sortir du Hubei et rejoindre leurs familles. Par mesure de sécurité, ils ne sont pas encore autorisés à voyager à Pékin, où les mesures de précaution restent maximales, même vis-à-vis des autres provinces chinoises (à l’exception de quelques zones frontalières de la capitale).

En Allemagne, accélération du nombre de décès avec un temps de doublement à 3 jours (à surveiller).

Le trafic aérien de passagers enregistre sa plus forte chute depuis le 11 septembre 2001.

2. Incidence : 80k (77k hier)

Vision chronologique :

Par pays (top 10) :

USA 27k (+3k)

Espagne 8k (+0k)

Allemagne 7k (+1k)

Italie 5k (+0k)

Angleterre 4k (+0k)

Iran 3k (+0)

France, Turquie  2k

Russie, Brésil, Portugal, Canada, Pays Bas, Belgique : 1k

Il semblerait que le ralentissement se confirme en Italie, qui est sur un “plateau” depuis quelques jours.

Par continent

3. Prévalence

750k cas confirmés actuellement en observation

Temps de doublement autour de 7 jours (stable)

Localisation géographique : 82% en Occident

Top 10 pays :

USA 229k

Italie 83k

Espagne 75k

Allemagne 61k

France 41k

Iran et Angleterre 31k

Turquie 17k

Suisse 14k

Pays-Bas 13k

Par continent

4. Mortalité

Par pays

Noter que la pointe de la France est liée à l’inclusion des 884 décès en EHPAD comptabilisés depuis le début et présentés hier.

Merci encore à mes trois compagnons de la première heure (le Dr Bachir Athmani, Mathieu Bouquet et Carole Gabay).
Gardez en tête le “réflexe 3M” (Mains-Masques-Mètre) pour se protéger…. mais surtout pour protéger les plus vulnérables.

Confiance et solidarité pour ce combat collectif,
Dr Guillaume ZAGURY
Spécialiste en Santé Publique Internationale
Consultant en “Health Innovations”
‍HEC
‍En Chine depuis 2000.

Dr Guillaume ZAGURY

Spécialiste en Santé Publique Internationale

Consultant en “Health Innovations”

HEC

En Chine depuis 2000.“Toute réussite est collective”, merci à  : 

– toute l’equipe “Back Up”  (Mathieu Bousquet, Carole Gabay, Flavien, Marie, Laetitia, Anne-Sophie,…),

– toute l’équipe médicale GVMN (Global Virus Medical Network : Dr Bachir Athmani, Dr Ibrahim Souare, Dr Viateur, Dr Taieb,…) qui permettent à ce projet d’exister, sans qui ce projet n’aurait pu voir le jour.

– tous les mécènes financiers (Jerome, Benjamin Denis & B Square, Benoit Rossignol, Arnault Bricout) qui oeuvrent pour des “Actions Citoyennes”

Si vous vous sentez l’âme de mécène ou de partenaires pour financer le développement informatique, n’hésitez pas à me contacter (guillaume@covidminute.com).

Également, même si une partie de l’équipe est basée à Shanghai, n’hésitez pas à venir nous rejoindre, car ce n’est pas le travail qui manque 🙂Pour ceux qui veulent prolonger la lecture avec un complément d’iconographies, sur des social médias occidentaux:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.