Catégories
ANALYSES

COMME LA MENACE TERRORISTE : ”VIVRE AVEC”

La chloroquine le point : pas de quoi en faire une nouvelle “Affaire Dreyfus”

Nous savons que beaucoup de journalistes et décideurs (“cellules de crise”, ministères,…) lisent cette analyse “servie au petit déjeuner”, et nous nous en réjouissons. Nous vous demandons simplement, quand vous utilisez nos idées ou illustrations, d’avoir l’élémentaire COURTOISIE de nous CITER .

 ——————————————————————–

Le Docteur Guillaume Zagury, basé à Shanghai et spécialiste en santé publique internationale et en “innovation santé”, commente au jour le jour l’évolution de l’épidémie depuis plus de 2 mois, et livre en avant première les éléments de compréhension sur son “analyse pays” et les suites prévisibles (expériences du SRAS en 2003 et du Covid-19 en Chine).

Toute une équipe bénévole multidisciplinaire remarquable permet la réalisation de cette analyse qui se veut factuelle et objective (d’ailleurs n’hésitez pas à nous rejoindre ) : “toute réussite est collective”. Notre nouveau site verra le jour en début de semaine et vous pourrez mettre des visages sur les noms.

Au niveau de la forme, nous avons décidé d’évoluer comme la version initiale, vers plus de visuels (moins de blabla) afin de vous faire gagner du temps (“Less is More”).

A. La chloroquine le point : pas de quoi en faire une nouvelle “Affaire Dreyfus”

1. L’enjeu actuel : l`immunité active ou naturelle n’est pas pour le trimestre à venir :

–   Immunité naturelle (“collective”)  : nécessité d’avoir plus de 50% (ordre de grandeur) de la population couverte.Or, d’après les premiers travaux, ce taux est largement inférieur à 15% même dans les pays à haute prévalence

–  Le vaccin ne pourra être disponible avant janvier 2021

2. “Vivre avec” :  avec 2 contraintes, nécessitant un compromis à géométrie variable selon les cultures (histoire,…) :

– Vision sanitaire (OMS) “tout sécuritaire” : maintenir un confinement long

– Vision économique (Maison Blanche) : la santé économique (donc mentale) prime sur la santé organique dans le contexte spécifique du Covid (ni Ebola,ni Hiv)

3. Un  espoir qui  pourrait concilier ces 2 antagonismes : l’arrivée d’un traitement rapide

– Parmi tous les essais  actuels, seule une molécule se dégage actuellement (en attendant les interleukines ou autres stratégies médicamenteuses) : la chloroquine

4. Son efficacité est discutée actuellement et nous attendons des résultats chinois officiels d’ici la fin du mois, car sinon c’est le classique débat “expert contre expert” : 3 éléments objectifs pour son intérêt

– C’est un médicament connu depuis plus de 50 ans et par suite plus besoin de réaliser les longues études de mise sur le marché (toxicité animale, homme,…)

– Les Chinois sont les plus expérimentés / traitement Covid (plus de 3 mois) et ils ont l’avantage de l’effet volume : nous savons qu’ils l’utilisent pour les cas Covid plus même asymptomatique (récent cas suivi a Shanghai)

– Une étude récente Chinoise sur des patients traités par la chloroquine pour une autre pathologie (en l’occurrence le lupus) montre une moindre prévalence de cas / population témoin

– Faisons vite une étude rétrospective (cela va vite et est peu coûteux) en Europe sur nos patients Lupus sous traitement par chloroquine (ce n’est pas la majorité mais nous pouvons en trouver !), et les comparer à un groupe témoin (âge, sexe,…).

5. Autre élément, qui pourrait éviter cet arbitrage entre le sanitaire et l`économique : l’impact du  climat (printemps)

–  La température (a priori moindre incidence dans le Sud Est de la Chine) et l’humidité peuvent-ils jouer (comme pour le Sars en 2003) ? A suivre (important pour le continent Africain et le sous continent Indien.

B. France J22 : “Vivre avec”

1. La France suit la même dynamique que l’Italie : non pas un pic mais un plateau

– La France a 5 jours d’avance dans sa décrue par rapport à l’Italie (à suivre)

2. Réanimation : 3 jours de baisse consécutifs

– Au niveau national

– Nos lits de réanimation sont toujours occupés à 75% (7000/9000)

– Au niveau régional : accalmie mais rester vigilant (car le nombre d’hospitalisations n’a pas décru)

3. Baisse des décès quotidiens dans toutes les régions :

– Noter que 1/3 des décès interviennent dans les EPHAD

4. Mais les nouveaux cas hospitalisés sont toujours autour de 2.800/jr (avec une différence hétérogène par région : IDF toujours sous tension)

5. Special CovidMinute/ Baisse significative de certaines pathologies aux urgences :

5 – 1 Pathologies vasculaires : Infarctus & AVC (250/jr habituellement)

Deux hypothèses :

1-    les patients à risques sont déjà hospitalisés à cause du Covid (ce sont les mêmes types de profils : âges,…)

2-  ces patients sont chez eux sans être pris en charge (l’Inserm a constaté une augmentation des décès à domicile plus qu’avant )

A suivre…

5 – 2 Accident Voie Publique : 160 jeunes épargnées en mars

 . Comme nous le faisions remarquer en février dans le Hubei avec la baisse significative des AVP et des accidents du travail (nombreux en Chine).

..160 victimes en moins (/ 2019) sur les routes (soit diminution de 40%). D`autant qu`il s`agit de jeunes (piétons, 2 roues,..) pour la plupart.

6. Divers : 50 cas CDG (dernière escale M1 à Brest)

 Cas du navire CDG avec 50 cas sur 1760 marins, soit 3%: 3 remarques

. Manque de moyens pour identifier les cas Covid + : en effet on ne va tester que les cas cliniquement suspects (a priori faute de tests !) et par suite tous les porteurs asymptomatiques vont contaminer leur voisins.

.. Compte tenu de l’expérience Princess Diamond (16% des passagers infectés), d’après moi, il se pourrait que plus de 280 cas apparaissent dans les 10 jours.

.. Dernière escale il y a un mois a Brest : enquête épidémiologique afin de détecter le cas initial.

C. Monde : plus de 100 000 décès en 3 mois et plus d’1,2 million de cas actifs

Avec la contribution de Mathieu Bouquet et Stéphane, compagnons de la première heure, que je remercie encore pour leur soutien sans faille.

1. Attention aux chiffres : extrêmement discutables !

La définition des cas est faite à géométrie trop variable d’un pays à l’autre, avec des biais de mesure et donc une sous-déclaration majeure :

– nombreuses formes peu ou pas symptomatiques : dans certains pays, notamment en Occident (et particulièrement en France), ces cas ne seront pas comptabilisés, alors qu’ils le sont dans d’autres pays, notamment asiatiques.

– sous-équipement en tests : L’Italie qui n’avait utilisé que 1 million de tests jusqu’à présent, va en utiliser 2,5 millions cette semaine. L’Afrique, entre autres, ne compte que peu de cas positifs, mais vraisemblablement essentiellement par manque de tests.

Les modèles prédictifs sont, par conséquent, à prendre avec des pincettes, car ils s’appuient sur des estimations qui ne reflètent que très partiellement la réalité.

De même, il existe de nombreux biais en terme de “comptabilité macabre” : déclaration (mortalité hospitalière et extra-hospitalière en France, versus mortalité hospitalière en Italie), ou de mesure (tests biologiques réalisés ou non post mortem, remplissage des certificats avec la cause initiale ou secondaire, etc.).

A nos yeux seuls certaines données relativement objectives comme le nombre de patients Covid en réanimation sont des paramètres pertinents à suivre.

A noter qu’en Chine il y a eu 52 nouveaux cas à Shanghai hier, dont 51 arrivés de Russie dans le même avion…

2. Prévalence : 1,26 million de cas actifs confirmés en observation

Répartition géographique

Source : John Hopkins University

Top 10 pays : Les Etats Unis en tête tant en terme de cas actuels, cumulés, et de mortalité. Notons que New York représente à lui seul ⅓ des cas Américains.

Etats-Unis 481k (475 hier)

Italie 100k (98 hier)

France 89k (87)

Espagne 87k

Royaume Uni 69k (65)

Allemagne 65k

Turquie 48k

Iran 24k

Pays-Bas 22k

Brésil 20k

Par continent : 81 % des cas diagnostiqués en Occident

3. Incidence : 78 k nouveaux cas diagnostiqués (96 k hier) et une vague épidémique qui déferle toujours vers l’Ouest

Incidence : 78 000 nouveaux cas détectés hier

Graphique : évolution du nombre de nouveaux cas quotidiens 

Par pays : notons que le nombre de cas diagnostiqués est un indicateur à prendre avec précaution (ainsi les Américains lancent des campagnes massives de tests de dépistage et affichent donc des chiffres en proportion beaucoup plus élevés que de nombreux pays européens qui ne disposent que de très peu de tests).

  • Etats-Unis 28k (-4k)
  • Espagne 5k (+0k)
  • Royaume Uni 5k (-4k)
  • France 5k (-2k)
  • Italie 5k (+1k)
  • Turquie 5k (+0k)
  • Allemagne 3k (-1k)
  • Iran 2k (-0k)
  • Brésil, Canada, Russie, Pays-Bas, Belgique,: 1 à 2k

 Par continent : 3 foyers – Etats-Unis, Europe et Moyen-Orient

Graphique : évolution du nombre de nouveaux cas par pays (attention aux biais de mesures : cf USA tests massifs)

4. Déconfinement ”D.Day” bientôt envisageable pour certains pays : Autriche, Suisse, Allemagne…

5. Lits de réanimation occupés, mortalité (indicateurs plus objectifs) : évolution comparative dans l’espace et dans le temps 

6. Tableaux évolutifs pour les adeptes des chiffres

Evolution de l’incidence dans les 11 zones les plus touchées


Gardez en tête le “réflexe 3M” (Mains-Masques-Mètre) pour se protéger…. mais surtout pour protéger les plus vulnérables.

Confiance et solidarité pour ce combat collectif,
Dr Guillaume ZAGURY
Spécialiste en Santé Publique Internationale
Consultant en “Health Innovations”
‍HEC
‍En Chine depuis 2000.

“Toute réussite est collective”, merci à  : 
– toute l’equipe “Back Up”  (Mathieu Bousquet, Carole Gabay, Flavien, Marie, Laetitia, Anne-Sophie,…) ;
– toute l’équipe médicale GVMN (Global Virus Medical Network : Dr Bachir Athmani, Dr Ibrahim Souare, Dr Viateur, Dr Taieb,…) qui permettent à ce projet d’exister, sans qui ce projet n’aurait pu voir le jour ;
– tous les mécènes financiers (Jerome, Benjamin Denis & B Square, Benoit Rossignol, Arnault Bricout) qui oeuvrent pour des “Actions Citoyennes”.

Si vous vous sentez l’âme de mécène ou de partenaires pour financer le développement informatique, n’hésitez pas à me contacter (guillaume@covidminute.com).

Également, même si une partie de l’équipe est basée à Shanghai, n’hésitez pas à venir nous rejoindre, car ce n’est pas le travail qui manque 🙂Pour ceux qui veulent prolonger la lecture avec un complément d’iconographies, sur des social médias occidentaux:

Know the latest updates

Powered byMedicilline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.