Dr G. Zagury : « Covid Flash » du 02/10/2020

En direct de Shanghai (& avec Covidminute)…

L’actualité nous rattrape, et j’ai été ainsi sollicité, par des lecteurs en métropole et en Chine, pour essayer de « redonner du sens » aux informations « Covid », comme nous essayons de le faire quotidiennement depuis le 28 janvier.

🇫🇷 France : tableau de bord

Équation aux dimensions au niveau national  : avoir en tête les « chiffres maximum » observés durant le pic d’avril :

  • Hospitalisations C+ non ICU (32131) /  Versus 5352 aujourd’hui
  • Réanimation C+ (+7632) /  Versus 1265 aujourd’hui
  • Décès C+ (+605 à l’Hôpital) /  Versus +63 aujourd’hui

🇫🇷 France : gestion locale

Contrairement à la phase 1 ou l`on a observé un gradient est-ouest, le virus circule dans plus de 70% du territoire et dans les DOM, et une phase épidémique est observée selon les régions (IDF, Nord, …)

Source : Santé Publique France

Pour comprendre la situation en France il faut savoir raisonner sur l’enjeu = les lits de réanimation en termes de charge/capacité

Au niveau national :

En terme de charge capacité, nous savons que la situation était déjà très tendue en automne-hiver en pré Covid

Contrairement à la phase 1 :

Les réanimations se remplissent très progressivement

 Nous sommes en phase d`émergence des viroses automnales et leurs décompensations organiques sont et vont être également à prendre en charge, en plus des patients C (-) « classiques » (infarctus, tentative de suicide…)

Pour créer des lits, il faut certes des équipements, mais surtout des ressources humaines (médecins, infirmières, aides-soignantes,)

En terme de ressources humaines (une des clés) :

Le transfert de soignants est plus délicat car l`Ouest et le Sud sont également touches, ce qui n`était pas le cas en phase 1.

Une lassitude physique et morale de « remettre cela » est observable chez les soignants.

Par suite, nous comprenons mieux, pourquoi le gouvernement fait tout pour « aplanir la courbe », et ainsi éviter à tout prix une situation de reconfinement (cf Israël, +/- Madrid)

Notons que le seuil de 30% (« alerte ») s`applique en plus des 2 indicateurs de positivité de test (quantitatif et qualitatif C+ & C+ 70+), au niveau régional avant tout. Nous l`utilisons également au niveau national, de façon à « fixer les idées » sur les ratios clés.

Certaines régions (en particulier IDF) sont déjà sous tension et notons qu`à Paris certaines réanimations sont à 40% de patients C+.

Nous préparons une iconographie plus parlante que celle-ci, qui a déjà le mérite d`exister et de donner une tendance régionale.

⚠️ Pour aller plus loin :

🇪🇺 Europe : « Baromètre pays »

Un gradient Nord Sud observé

En termes de comparaisons « homogènes », n’oublions pas que nous devons raisonner à 4 niveaux : Local (département)- Régional – National – Européen .

8 pays sont actuellement « sensibles » en Europe : Espagne (reconfinement partiel de Madrid) et France  au sud et certains pays de l’Est (Roumanie, République Tchèque, Ukraine, …), mais également Belgique et Hollande sont à surveiller.

Notons que les seuils de positivité des tests seraient à « géométrie variable » selon les pays, (néanmoins en Allemagne et en Italie, les réanimations C+ ne se remplissent pas), à suivre…

⚠️ Pour aller plus loin :

Tableau 5 « Espace- Temps »

Monde : « World pandemy »

Temps: Une cinétique virale en 5 phases

Avoir les quelques chiffres clés en tête : 5k décès/jr et +/- 300k nouveaux C+ officiellement déclarés (attention à tout ce qui est « test dépendant » en termes de mesure et interprétation).

Difficulté d’anticiper la cinétique de cette pathologie sur le court-moyen terme…

Espace : L’Inde prend le relais des Amériques … (tendance à l’amélioration à confirmer)

Pour les USA et le Brésil, il semble que la situation s’améliore mais très progressivement (encore près de 1000 décès hier). A suivre…

⚠️ Pour aller plus loin :

6/ Cinétique des décès pour les principaux pays en phase épidémique

« Out of the box » (weekly zoom)

Le Gouvernement Israélien a-t-il eu raison de refermer le pays pour 3 semaines…juste avant les 3 fêtes religieuses ?

Comme les décès (75% > 75 ans) sont décalés généralement sur +/- 2 semaines, par rapport aux diagnostics, il est encore difficile de se prononcer afin de voir l`impact des mesures….

Et il sera difficile de se prononcer, car cela demande de mesurer l`impact global des gains sanitaires (retards diagnostics et thérapeutiques, pathologies mentales induites avec ses risques de suicides, …), sans parler, des conséquences économiques et politico-sociales (division du pays…).

Si l`on va plus loin, on aboutit à un raisonnement de technocrate évaluant le prix d`une année de vie gagnée chez un senior, versus un chiffre a géométrie variable (sanitaire + économique + social). Comme on dit à HEC : « If You can`t measure it, you can`t manage it ».

A suivre de façon hebdomadaire…

Pour aller plus loin : retrouvez tous jours dans la section Ressources l’ensemble des graphiques et tableaux  https://covidminute.com/les-dossiers-thematiques et dans Covid Flow.


A l’heure des « autoroutes de l’information », relayées par les réseaux sociaux, notre objectif est ainsi de « revenir aux fondamentaux » : faire émerger quotidiennement 5-6 « signaux forts », factuels plus qu’émotionnels, dans le « bruit » environnant , et ainsi rassurer le plus grand nombre, face à une pandémie toujours évolutive.

« Toute réussite est collective », et ainsi merci à nos équipes ( Dr Bachir Athmani, Carole Gabay, Richard Coffre, …), ainsi qu’à nos mécènes, et bien sur a la Fondation Paul Bennetot/Groupe Matmut ;


« Vivre avec » en protégeant les plus fragiles avec une attitude « citoyenne »

3M pour la population générale (70%)
4M pour les populations à risque et les plus exposées (30%)
4M pour les lieux à risque d’exposition (cas par cas et bon sens : visiter une église tout seul n’est pas à risque, inversement, risque si place bondée et rituels de « proximité »).

Dr Guillaume ZAGURY,
Spécialiste en Santé Publique Internationale
HEC
En Chine depuis 2000.

Lisez les archives de Covid Flash